DELTA CHARLIE DELTA

DELTA CHARLIE DELTA

Un soir d’octobre. Trois enfants courent parce que la police court derrière eux. Ils se réfugient dans un transformateur. Un policier voit, n’alerte pas. Deux enfants meurent. Un survit. 32 minutes de course poursuite insensée, où « tout le monde court parce que tout le monde court » ; 39 minutes et 43 secondes que les trois jeunes auront passées dans le transformateur de Clichy-sous-Bois ; cinq jours de procès dix ans après les fait


Dans un tempo ciselé, Delta Charlie Delta joue, noue et dénoue ce temps ; il y convoque la parole, les mots, les voix, les silences. Delta Charlie Delta, c’est une histoire de voix, de corps, absents aux autres, convoqués par les mots. C’est aussi une histoire de médias, de transmission et re-transmission, de convocation, de temporalités, de mots, de silences. Delta Charlie Delta a été écrit à partir des tweets des journalistes assistant au procès de 2015 : 140 caractères pour rendre compte, des copies d’écran pour suivre le déroulé, entendre à travers 140 caractères les récits, les compte rendus, les enregistrements de dix ans auparavant.


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement